Les investissements

Investissement et modernisation du Château Peyrabon

De bons vins ne pouvant être faits sans de bons raisins, la majorité des fonds a été consacrée au vignoble :

. Drainage de la quasi-totalité des parcelles, renouvellement de 15ha de vignes en choisissant les porte-greffes les plus qualitatifs (très précoces, peu productifs et très qualitatifs) et la meilleure adéquation cépage/terroir/densité.

De ce fait, 36% des vignes de Peyrabon et 16% de celles de La Fleur Peyrabon ont entre 3 et 10 ans.

A l’inverse, 43% des vignes de Peyrabon et 68% de celles de La Fleur Peyrabon ont été plantées il y a plus de 20 ans.

. Augmentation du parc matériel pour permettre une mise en «culture raisonnée» du vignoble: labour plutôt que désherbage chimique, travaux en vert systématique (dédoublage systématique, épamprage, effeuillage ou échardage),

 Préservation du terroir et de l’environnement : par la gestion des déchets in situ (station d’épuration intégrée) et par une utilisation très parcimonieuse des produits de traitement de la vigne d’origine chimique grâce à une modélisation mathématique des prévisions météorologiques (réseau optivigne).

Puis les chais ont également fait l’objet de profondes rénovations : doublement du nombre de cuves et installation d’une thermorégulation : 53 cuves de 50 à 250 hl pour 42 parcelles conduites individuellement de la taille aux assemblages. Création d’un chai à barriques à température contrôlée semi-enterré (capacité 1500 barriques).
 

 

Château Peyrabon - Haut-Médoc Pauillac