la propriété

En 1766, le château Peyrabon figure déjà sur la carte de Belleyme, établie au XVIIIème siècle par l’ingénieur cartographe du roi, Pierre de Belleyme. C’est la plus ancienne trace écrite sur la propriété. Château Peyrabon y figurait à l’époque en tant qu’exploitation viticole sur la commune de Saint-Sauveur-Pauillac.

Le château fut maintes fois racheté au fil des siècles (voir la liste des propriétaires) :
un des principaux propriétaires fut M. Roux qui l’acquit en 1865. Il réussit à accroître la renommée du château en réservant la production à sa famille et ses amis. Il mentionnait judicieusement sur ses bouteilles « jamais vendu au commerce » ! Une des plus anciennes anecdotes historiques du château remonte à la fin du XIXe siècle lorsque la reine Victoria, amie de M. Roux, assista à un concert donné au château en son honneur.

Parmi les autres propriétaires, les plus importants furent les comtes de Courcelles qui ont donné à la réputation du cru une assise très solide et la famille Babeau qui, de 1958 à 1998 :

  • a replanté la quasi intégralité de la propriété, le gel de 1956 ayant tué la majorité des pieds de vignes comme dans tous les autres châteaux bordelais,
  • fort judicieusement agrandit le domaine en achetant au voisin, Château Liversan, 15ha d’argilo-calcaire (merveilleux pour le merlot) très complémentaires des croupes graveleuses historiques de Peyrabon (terroir de prédilection du cabernet-sauvignon).

En 1998, la société Millésima, leader européen de la vente par correspondance de grands vins, rachète la propriété.

Chteau Peyrabon - Haut-Mdoc Pauillac